Langue :
Bibliothèque numérique sur l'histoire de la Fauconnerie

Collection virtuelle e-corpus [Voir toutes les collections virtuelles] Bibliothèque numérique sur l'histoire de la Fauconnerie

Recherche avancée  Voir toutes les notices

527_image1.jpg

Corpus de documents anciens (manuscrits, livres, dessins, gravures, photographies ...) sur l'art de dresser les oiseaux de proie pour la chasse, particulièrement les faucons.


Les livres de fauconnerie ne sont pas uniquement des traités ornithologiques, certains d'entre eux sont aussi des ouvrages juridiques réglementant le droit de chasse, le droit de capture ou de vente des faucons.

527_image2.jpg

L'origine de la fauconnerie semble se situer sur les hauts plateaux d'Asie Centrale où, encore de nos jours, on rencontre la plus grande concentration naturelle d'oiseaux de proie aptes à être affaîtés (dressés). Les premiers fauconniers pourraient être issus du peuple Kirghize, traditionnellement nomade et chasseur, au sein duquel perdure toujours cet art et cette chasse traditionnels.

527_image3.jpg

La chasse au faucon fut introduite en Europe occidentale et dans le monde arabe, entre le Ve et le VIIe s., au moment des grandes invasions, par les populations germaniques, elles mêmes initiées à cet art par les différentes migrations asiatiques qui les repoussaient vers l'Ouest et le Sud du continent. 


L'époque médiévale, au cours de laquelle fut écrit le plus riche et le plus célèbre traité de fauconnerie d'Occident, De arte venandi cum avibus, de l'Empereur Frédéric II de Hohenstaufen, fut l'âge d'or de la fauconnerie. L'établissement et la mise en application, très élaborés, de règles d'élevage et d'exploitation des oiseaux contribua à en faire une activité aristocratique et royale à part entière donnant même naissance à un titre, le Grand fauconnier du roi, et à une forme architecturale, la fauconnerie, rendez-vous de chasse, dont les plus beaux exemples - royaux - se trouvent à Versailles, en Angleterre et en Allemagne.

527_image4.JPG

Après le règne de Louis XIII, grand chasseur au faucon, durant lequel cet art parvient à son apogée et où l'on vit les plus prestigieuses chasses au vol, peu à peu, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, la fauconnerie va passer de mode essentiellement à cause du développement des armes à feu et de la suppression des privilèges au moment de la Révolution française. Toutefois, en Allemagne, en Angleterre et en Hollande, quelques maîtres perpétuèrent la fauconnerie jusqu'au XXe siècle.


Selon l'ANFA (Association nationale des fauconniers et autoursiers français) "la renaissance de la fauconnerie en France est due, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, au Périgourdin Abel Boyer, entouré de quelques amis; ensemble ils [...] redécouvrent et vulgarisent les techniques de la chasse au vol".

La plateforme E-CORPUS est développée grâce à :